FORUM INTERNATIONAL SUR L’INDUSTRIE HALAL

FORUM INTERNATIONAL SUR L’INDUSTRIE HALAL DU 09-10 MAI 2018 YAOUNDÉ.

Thème Central : ‘’ Vers une duplication du tissu industriel et économique du Cameroun’’.

ORGANISE PAR : LE CABINET AIFC (African Islamique Finance Consulting)
PARTENAIRES :

INSTITUTIONNEL : MINISTERE DES MINES DE L’INDUSTRIE ET DU DEVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE

INTERNATIONAUX: HALAL RESEARCH COUNCIL ET ALHUDA CENTER OF ISLAMIC BANKING AND ECONOMICS

 

I – Contexte et justification

Si l’on fait une analyse prospective de l’apport sur les triples plans social, économique et politique, de l’industrie Halal pour un pays comme le Cameroun, nous dirons sur la base des résultats d’une étude réalisé par le Cabinet AIFC sur l’attrait des populations cibles sur les produits Halals que, le potentiel de développement social et économique pourrait conduire à terme, à une duplication du tissu économique national. C’est en effet un marché encore très jeune et en constante évolution. Un rapport commandé par le gouvernement de Dubaï, établi et rédigé par Thompson Reuters et Dinar Standard, évaluait le marché des aliments et boissons Halal à 1,37 milliards de dollar US. En 2016, Cela représentait 18,2 % du marché mondial des aliments et boissons avec une augmentation de 8,2 % par rapport à 2015. Selon l’Edition 2017 du Global MuslimTravel Index publié le 03 Mai 2017 par le cabinet spécialisé Crecentrating et le fournisseur américain de solution de paiement Mastercard, Le marché du tourisme Halal représentait en 2016, 155 milliards de dollars US, et devrait avoisiner les 220 milliards de dollars d’ici 2020, et tutoyer les 300 milliards en 2026. Le Cameroun occupe aujourd‘hui la 24ième place dans le classement des 30 meilleures destinations du tourisme Halal en Afrique.

Du point de vue de la finance, l’évolution de la finance islamique dans le monde se chiffre entre 20 et 25% par rapport à la finance classique qui connait des signes d’essoufflement et d’incapacité à s’adapter aux réalités socio-économiques des pays africains et notamment ceux de la CEMAC. Ce système alternatif, inclusif et à fort impact sur le développement de l’économie réelle, de par ses principes, valeurs, et techniques

de financement de l’économie a gagné la sympathie des organismes internationaux comme l’ONU, les institutions de Brettonwoods (FMI, Banque Mondiale), la BAD (Banque Africaine de Développement) et de l’ensemble du système économique international.

Les nouvelles possibilités qu’offre le secteur Halal sont particulièrement intéressantes pour les PME des pays aux économies rurales moins avancées. Étant donné que les produits et services Halal devraient respecter un certains nombres de règles liées à la qualité depuis le lieu de production jusqu’au lieu de consommation, les PME ont de nombreuses possibilités pour intégrer les chaînes d’approvisionnement sous régionales, régionales et internationales. D’où l’importance de la normalisation et de la certification pour garantir la compétitivité des entreprises dans la conquête de ce nouveau marché.

On estime que 500 millions de nouveaux emplois seront créés d’ici 2030 dans le monde, et qu’une proportion importante le sera dans les pays membres de l’Organisation de la Coopération islamique (OCI) où 60 % de la population est âgée de moins de 30 ans.

En réalité, la reconnaissance grandissante du fait que le Halal est un moteur de croissance économique est sujet au fait de son impact sur le développement à travers :

  • L’émergence d’un nouveau paradigme économique ;
  • Un nouveau dispositif de financement participatif à travers la finance islamique ;
  • Une opportunité pour le commerce en ligne
  • La création d’opportunités pour l’entrepreneuriat et l’emploi ;
  • L’augmentation du pouvoir d’achat ;
  • De Nouveaux champs d’éducation et de formation professionnelle ;
  • La convergence avec les mouvements éco-éthiques ;
  • L’intensification des activités de normalisation et de coopération entre Etats ;
  • L’augmentation des investissements et La sécurité alimentaire ;

Le marché CEMAC dont 3 pays parmi les plus dynamiques, sont déjà membres de l’OCI. A cet effet, la responsabilité du Gouvernement camerounais reste entière pour impulser cette dynamique d’intégration et s’imposer en assumant sans ambages son leadership dans la sous-région CEMAC, comme le hub du marché Halal en Afrique Centrale.

L’organisation du Forum International de l’Industrie Halal et de la Foire Halal Industry Expo, édition 2018, s’inscrit dans cette dynamique de diversification et de duplication du tissu industriel et économique du Cameroun d’où le thème : Forum International de l’Industrie Halal et de la Foire Halal Industry Expo « Vers une Duplication du tissu économique national ».


II – Objectif :

L’organisation du premier Forum International de l’Industrie Halal et de la Foire Internationale « HALAL INDUSTRY EXPO CAMEROON 2018 » visait essentiellement à sensibiliser le gouvernement, les entreprises, les institutions financières et les partenaires au développement, sur les opportunités qu’offre le marché halal au Cameroun, et d’aider les PME { en bénéficier. Espace d’échange, d’exposition et de débats, ce salon se voulait être le chainon essentiel pour la prospection de ce nouveau marché en regroupant fournisseurs, produit et client de divers domaines du marché halal tout en facilitant la rencontre de nouveaux partenaires d’affaires et des investisseurs.

L’objectif principal du Forum International de l’Industrie Halal et de la Foire Halal Expo2018, était de promouvoir les produits et services halal. Ceci permettrait d’introduire une culture de business halal dans l’esprit des entreprises et industriels camerounais et de développer par la suite un véritable marché du halal au Cameroun.

Les buts spécifiques visés étaient :

Redynamiser la coopération entre le Cameroun et les institutions de l’OCI ;
Offrir une alternative véritable au tissu économique national pour une croissance soutenue ;
Sensibiliser l’ensemble des agents économiques sur le potentiel du marché halal ;
Promouvoir les produits et services halal ;
Renforcer les capacités des principaux acteurs du secteur industriel Camerounais
Promouvoir la production locale « made in Cameroon ».


III – Les principaux résultats attendus :

  • Les principaux acteurs (règlementaire, technique, et operateurs économique) sont outillés sur les Normes et Qualité, ainsi que le processus de certification des produits et services halals ;
  • Les différents participants ont des informations suffisantes sur les opportunités qu’offrent le marché des produits et services halals ;
  • Les consommateurs et clients potentiels connaissent les produits et services halals disponibles dans le marché camerounais ;
  • Les entreprises ayant participées ont eu l’occasion de faire connaissance de leurs clients potentiels, de leurs désirs et ont obtenu un meilleur aperçu des besoins, du potentiel des perspectives et de l’étendu de l’industrie halal ;

A l’issue de cette tenue du 1er forum international sur l’industrie halal, il en ressort que le thème développé rentre en droite ligne de la politique gouvernementale en matière de diversification et de densification du tissu industriel national. Aussi, il permet de canaliser vers le Cameroun les investissements Directs Etrangers (IDEs) en stimulant un nouveau dispositif de financement participatif à travers la finance islamique, et enfin il permet l’édification du public sur les questions de la normalisation, de certification des produits et services halal.


IV – PARTICIPATION :

Pour mener à bien cette 1ere Edition, le cabinet AIFC a bénéficié de l’attention particulière De certaines autorités administratives, des institutions bancaires et même des associations dans le but de soutenir cette initiative novatrice portée par une jeunesse dynamique désirant apporter sa modeste contribution quant à la question du développement économique de la zone CEMAC en général et du Cameroun en particulier d’une part, et d’acquérir des connaissances sur ce concept novateur en Afrique central. A cet effet l’on a pu noter la présence de :

Acteurs institutionnels :

    • Le MINISTERE DES MINES DE L’INDUSTRIE ET DU DÉVELOPPEMENT TECHNOLOGIQUE Représenté par un de ses cadres de la Direction de l’industrie, M.BOMBA KOM FIRMIN
    • Le MINISTERE DU COMMERCE également représenté par le conseiller technique N°1 M. BOUBA AOUSSINE.
    • LE MINISTRE DES FINANCES représenté par cinq (05) cadres de la division de la micro finance
    • LA NFC BANK
    • LA CBC BANK
    • LE CFC
    • LE CREDIT DU SAHEL
    • LA SODEPA
    • SCI KRINA
    • ACSAPLC MICROFINANCE
    • LA OUMMA,
    • LE COMITE CT13 représenté par son Président etc…

Acteur Institutionnels International :
TURQUIE : Représenté par son Conseiller Commercial d’ambassade à Yaoundé.

Parmi les articulations :
Du 09-10-Mai 2018 allocutions (DG AIFC, MINMIDT)

    • Photo de famille
    • Cocktail
    • Pause-déjeuner
    • Interviews
    • Mot de clôture

Modules de formation :

    • Module 1 : Introduction à l’industrie halal
    • Module 2 : Gestion des produits alimentaires halals
    • Module 3 : Ligne de guidage générale pour la production alimentaire halal
    • Module 4 : Banque et finance Halal
    • Module 5 : Stratégie marketing pour les produits halal

CONCLUSION :

Au sortir de la tenue du premier forum international de l’industrie halal au Cameroun des 9 et 10 Mai 2018 au Palais des Sports de Yaoundé, il ressort que cette initiative cadre avec les objectifs d’innovation et de diversification des ressources prônées par le Gouvernement Camerounais à travers tous ses démembrements ministériels, de plus il cadre aussi avec les résolutions du 5ième forum mondial de la foire et du forum de l’industrie halal tenues en Turquie les 24 et 25 Novembre 2017.

Il est important de signaler les difficultés innombrables rencontrées lors de l’organisation de ces évènements. En effet, le concept du Halal reste encore mal appréhendé par tous les acteurs du système administratif, industriel et commercial Camerounais, il a été très difficile de faire comprendre la justification et l’importance de son développement dans notre environnement. Toutefois, la difficulté majeur demeure l’information, et la formation dans ce domaine hautement technique et structuré, n’ayant pas encore ou très peu d’experts sur le plan mondial et au Cameroun en particulier, mais socle d’un véritable développement industriel et économique à l‘instar de la Malaisie, devenue le Hub mondial de cette chaîne industrielle.

L’objectif principal du Forum International de l’Industrie Halal et de la Foire Halal Expo2018, était de promouvoir les produits et services halal. Ceci permettrait d’introduire une culture de business halal dans l’esprit des entreprises et industriels camerounais et de développer par la suite un véritable marché du halal au Cameroun. Avec une population musulmane estimée à près de 25%, soit près de 5.500.000 personnes et globalement dans la CEMAC à 17 millions, le développement de l’industrie Halal représente un véritable marché de niche et une opportunité indéniable pour accroître la croissance économique et créer de nouveaux métiers et de nouveaux emplois, basée sur l’éthique économique, elle est essentiellement inclusive, participative et équitable.

Nous nous félicitons de la réussite de ce premier forum international de l’industrie halal et de la Foire Halal expo 2018 au Palais des Sports de Yaoundé, nos objectifs bien qu’atteints { moins de 50%, ces activités ont tout de même sonné le glas

d’une véritable appréhension du concept Halal, et la compréhension par les participants des avantages énormes liés à son implémentation au Cameroun.


RECOMMANDATIONS :

Tout en remerciant sincèrement les administrations publiques, Ministère des Mines de l’Industrie et du Développement Technologique MINMIDT, le Ministère des Finances, le Ministère du Commerce et celui des Relations Extérieures pour leurs participations actives et la collaboration multiformes de leurs hauts cadres, les entreprises privées et associations ayant soutenus et pris part à ces événements, nous profitons de cette opportunité pour annoncer l’organisation de la Deuxième édition du forum de l’industrie halal et la foire halal Expo Cameroun en 2020.

Nous souhaitons pour cela bénéficier du soutien des pouvoirs publiques, pour faire de cette deuxième édition, un rendez-vous mémorable et un message fort à l’endroit du potentiel industriel camerounais et des multiples partenaires du Cameroun, qui nous devons le rappeler est membre de l’Organisation de la Coopération Islamique OCI depuis 1975 et qui compte au moins 55 Etats membres.